Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Jacques Lacombe, Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques (1798)
Jacques Lacombe, Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques (1798)

"Jeu du Cabriolet"

Texte

CABRIOLET. (Jeu du)

"Voici les règles de ce jeu qui se joue, soit avec des cartes, soit avec des dez.

1°. Avec les cartes. Avant de commencer la partie, on mettra chacun sur une ou plusieurs cases & principalement sur celle du jeu, le nombre de jettons dont on sera convenu.
On joue avec des cartes de piquet à quatre personnes ou davantage ; & le jeu doit toujours être composé d'un nombre de cartes suffisant pour en donner cinq à chaque joueur.
Celui qui donne les cartes fait voir la dernière qui est toujours a-tout.
Le premier en cartes qui a dans son jeu quelqu'un des assemblages de figures qui composent une des neuf cases le déclare. Par exemple, s'il a un roi , une dame, & un valet de la même couleur quelconque, il dit avoir le mariage légitime, & si personne ne s'y oppose, il tire ce qu'il y a sur la case de ce nom.
Si, selon la même loi, il a roi & valet ; il tire, personne ne s'y opposant, ce qu'il a sur la case de la confiance.
S'il a la dame & le valet, ce qu'il y a sur celle de la confidence.
L'infidélité qui est un roi d'une façon & une dame de l'autre, tire aussi ce qui est sur la case de ce nom.
II en est de même de la conférence, figurée par deux rois.
Du secret, figuré par deux dames.
Et des confidens, figurés par deux valets, n'importe de quelle couleur.
On pourra appeller une carte qu'on désire, & la remplacer par une carte du même ordre ou d'un degré supérieur , sans nommer, ni montrer celle que l'on donne en échange.
Chacun doit parler à son tour, mais celui qui a trois valets ayant cabriolet, il emporte, sans examen, ce qui est sur les neuf cases, que chacun recouvre pour recommencer la partie.
Lorsqu'un joueur a la même chose que celui qui parle, il dit : je m'y oppose ; alors ni l'un ni l'autre ne tire ce qui est sur la case énoncée : c'est l'affaire du premier d'examiner par le jeu des cartes de l'opposant, si ses droits sont égaux aux siens.
Quiconque aura les quatre as tirera , s'il en a couvert les figures, tout ce qui est sur le jeu, & chacun des joueurs lui payera encore ia mise ordinaire des neuf cases.
II ne faut point perdre de vue qu'on ne tire jamais rien des cases que l'on n'a pas couvertes.
Lorsque tous les joueurs ont parlé à leur tour, le premier en cartes joue ou passe ; si celui qui fait jouer gagne, il tire ce qui est sur la case du milieu ; mais s'il perd, il met sur cette même case autant de jettons qu'il y en a.

2°. Avec les dez. On peut jouer avec trois dez ; & l'on trouvera la face des dez indiquée en haut de chaque case, que l'on occupera suivant le nombre des points amenés.
A la conférence, tirez ce qui est sur cette case.
A la confidence, tirez chacun un jetton, & rejouez un coup.
A la confiance, tirez ce qui est sur cette case, & que chacun vous donne un jetton.
Aux confidens, recevez deux jettons de chaque joueur ; gardez la moitié paire, & mettez le reste au jeu.
A l'infidélité; payez un jetton à chacun des joueurs, & qu'ils jouent deux coups pendant que vous vous reposerez.
Aux secrets, tirez un jetton de chaque case.
Au jeu, marqué par trois dez, chacun de cinq points. Tirez ce qui est sur cette case, & que tous les joueurs remettent au jeu.
Au mariage légitime ; tirez ce qui est sur cette case, & de chacun deux jettons pour les frais de la nôce.
Aux cabriolets ; la partie est gagnée, & l'on tire en conséquence tout ce qui est sur les neuf cases.
Lorsqu'on amènera d'autres points que ceux qui sont marqués sur les cases, on payera deux jettons au jeu.
Les cases des quatre as ne se couvrent pas quand on joue avec les dez.."

p. 169 : Cabriolet (jeu du) Jeu de société qui se joue soit avec des cartes, soit avec des dez.

Extrait de
Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques , contenant l'analyse, les recherches, les calculs, les probabilités & les tables numériques, publiés par plusieurs célèbres mathématiciens, relativement aux jeux de hasard & de combinaisons ; et suite du Dictionnaire des jeux, Paris, 1798-1799, p. 25 (2e partie).

Date
1798-1799

Provenance
Paris

Auteurs
Jacques Lacombe (1724-1811)
H. Agasse, imprimeur

Dimensions
in-4

Conservation
Paris, Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art
Inventaire n° Z-8571

Consultation en ligne
GallicaBnF

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z