Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Dictionnaire universel (1702)
 

"Eschecs", "Echecs", "Eschets "Échec", "échec & mat", "échec au Roi & à la Dame, ou au Roi, & à la Tour"

Texte
"(p. 115) ESCHECS, ou ECHECS,

Mr. Sarasin écrit Eschets. D'autres l'écrivent de même. f. m. plur. Jeu de petites pieces de bois tourné, qui servent à joüer sur un tablier ou damier divisé en 64. carreaux, l'adresse est tellement requise, que le hasard ne s'en mêle point, & on ne (p. 116) perd que par sa faute. ll y a de chaque côté huit pieces & huit pions, qui ont divers mouvemens & regles pour marcher. Montagne dit que le jeu des échets n'est pas assez jeu, & qu'il divertit trop sérieusement. Toutes les fois que vous rangez vos échets en bataille » souvenez-vous que c'est mettre des soldats en bataille. S A R. En Espagne les villes entieres se sont des defis d'échets. ID . C'est un jeu très-ancien & universel. A la Chine on apprend aux filles à joüer aux échecs pour les rendre agreables ; comme ailleurs à danser & à chanter. Tamerlan a été un fameux joüeur d'échecs. Le Calabrois a fait un livre du jeu des échecs, & en a montré plusieurs systêmes. Voyez Menage qui rapporte diverses opinions sur l'origine de ce mot. Leunclavius croit qu'il vient de Uscoques fameux brigands de Turquie; le Pere Sirmond de l'Alleman scach, qui signifie larcin, & calculus. íí croit que c'étoit le jeu que les Romains appelioient le jeu des Larrons. Vossius & Saumaise tiennent que fcacchus peut venir de calculus, qui a été dit pour latrunculus, parcequ'ils ont cru, quoyqu'à tort, que nôtre jeu d'échecs étoit la même chose que ludus latrunculorum des Latins. Gregorius Tolosanus dit qu'il vient de l'Hebreu schach, qui signifie vallavit, & de mat, qui signifie mortuus est : d'où est venu échec & mat. Joannes Fabricius dit qu'un celebre Mathematicien Persan Scatrenscha en a été l'inventeur, & lui a donné son nom qu'il a encore en Perse. Nicod Ie derive de Scheque ou Xeque, qui est un mot Morisque signifiant Seigneur, Roi, ou Prince. Bochart dit aussi que ce mot fcach est originaire Persane & que Scach mat signifie le Roi est mort. L'opinion de Mr. Bochart & de Nicod, qui est aussi celle de Scriverius, sont les plus vraisemblables, & les plus probables, selon Sarasin, & Ménage. Saumaise pretend que ce mot vient du Grec zatrikion, d'où il a passé en Perse. Le Roman de la Rose attribue l'invention des échecs à un nommé Athalus. La commune opinion des Anciens est que ce fut Palamede qui inventa les échecs & l'échiquier pendant le siège deTroye. D'autres l'attribuent à un Diomede qui vivoit sous Alexandre. Mais la vérité est que ce jeu est si ancien, qu'on n'en peut sçavoir l'auteur.

ESCHEC,

au singulier, est un terme du jeu, qui signifie une attaque au Roi. On est obligé d'avertir le Roi quand il est en échec ou en prise. Et on appelle un échec & mat, quand il est tellement serré & attaqué, qu'il ne se peut retirer ni le couvrit sans être pris ; ce qui termine la partie. On appelle l'échec du Berger, celui qui se donne au troisième, ou quatrième coup. L'échec au Roi & à la Dame, ou au Roi, & à la Tour, quand ces deux pieces sont également attaquées par un seul Chevalier. Donner échec & mat à tous les plats. ABLAN. Cette façon de parler est figurée, basse, & burlesque."

Extrait de
Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots françois tant vieux que modernes et les termes des sciences et des arts, tome 2, par feu messire Antoine Furetière. 2e édition revue, corrigée et augmentée par M. Basnage de Bauval, 1702, p. 115-116.

Date
1702

Lieu de publication
La Haye et Rotterdam, chez Arnoud et Reinier Leers

Auteurs
Antoine Furetière (1619-1688), auteur
Henri Basnage de Beauval (1657-1710), éditeur scientifique
Marcellin Sibert (1662-1721), graveur

Support
Livre imprimé

Dimensions
in-fol.

Lieu de conservation
Bibliothèque nationale de France, Paris
Inventaire n° département Littérature et art, FOL-X-125 (2)

Consultation en ligne
GallicaBnf

Voir d'autres termes du même ouvrage >>>

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z