Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Jacques Lacombe, Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques (1798)
Jacques Lacombe, Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques (1798)

Règles du "Jeu du Chateau"

Texte

"CHATEAU. (jeu du)

Le château est construit en bois, & présente deux corps de bâtiment ; l'un supérieur, & l'autre inférieur. Il y a un escalier avec de petites marches sur un plan incliné de chaque côté. Ces deux escaliers font passer la boule avec laquelle on joue dans les deux galeries du haut & du bas. On a tracé en chiffres romains au-dessus des neuf cases ou portiques du corps élevé du château XV, X , VII, LXXV , II, VIII, V, XX, & au-dessus des neuf cases ou portiques du corps d'en bas, en chiffres arabes, 45, 11, 30, 3, 50, 4, 35, 12, 40. La terrasse du château est embarrassée par des espèces de petites bornes au nombre de 28, lesquelles servent à faire dévier la petite boule qu'on fait partir du haut de l'escalier qui est de chaque côté du jeu, & qui va passer sur cette terrasse pour se rendre ensuite dans un des portiques de la galerie d'en bas, où le chiffre indique les points amenés par le joueur.

Règles du jeu du château.

L'on peut jouer à ce jeu deux ou quatre personnes; mais il n'y en a toujours qu'une qui gagne.
Si l'on joue à deux personnes, la partie se joue en 51 points.
Avant de commencer le jeu, il faut convenir de la valeur que l'on donne à chaque jetton.
Vous faites partir la boule du haut de l'escalier qui est de chaque côté du jeu, qui va passer dans un des portiques du château, & va tomber dans un de ceux de la galerie qui est en bas.
Si celui qui joue le premier amène 7 & 6, cela lui fera 13 points, & que le second amène 5.& 3 qui font 8 , il faut que le premier diminue sur les 13 qu'il a amenés & ne marque que 5 points ; si c'est le, second qui a
amené le point le plus haut, il diminuera également les points que le premier a amenés, & ne comptera que les points excédans.
Si vous amenez zéro & 3 ou autres chiffres, vous comptez un point de moins à cause du zéro qui diminue la valeur d'un point.
Si vous amenez les deux zéros avec d'autres points, vous diminuez deux points pour les deux zéros ; si vous n'amenez qu'un point avec les deux zéros, vous démarquez d'un point ; si vous n'en avez point encore marqué, vous le marquez de moins sur le coup suivant ; si vous n'amenez que trois zéros, l'autre joueur vous donne trois jettons : ce qui s'appelle la consolation. Dans le cas où vous jouez plus de deux personnes , la partie ne se joue plus en 51 points ; mais chaque joueur paye a celui qui a amené les plus hauts points autant de jettons, comme il a amené de points de moins, en diminuant toujours les zéros, s'il lui en vient..
Chaque compagnie ne doit occuper qu'une face dudit jeu, ledit jeu étant composé pour deux compagnies.

Autre manière de le jouer.

L'on peut faire une poule & la jouer, comme à la ferme, en mettant uri certain nombre de jettons chacun à la masse.
Si vous amenez un chiffre des portiques du château, & un de la galerie d'en bas, vous prenez à la masse autant de jettons que vous avez amené de points.
Si vous amenez un zéro du château, & un chiffre de la galerie, vous diminuez un point pour le zéro avant de prendre à la masse, si vous en amenez deux, vous en prenez deux de moins à cause de deux zéros.
Si vous amenez les trois zéros, chaque joueur vous paye trois jettons, ce qui s'appelle l'aumône ou la consolation du jeu.
A la fin du jeu, si vous amenez plus de points qu'il n'y a de jettons au jeu, le joueur ne prend rien, au contraire, il est obligé de fournir à Ia masse autant de jettons qu'il en manque pour completter le nombre de points qu'il a amenés, & un autre joue.
Pour finir le jeu, il faut amener juste autant de points quil y a de jettons au jeu.
Ce jeu se trouve au magasin de tableterie, rue .des Arcis, au Singe vert."

Extrait de
Encyclopédie méthodique. Dictionnaire des jeux mathématiques , contenant l'analyse, les recherches, les calculs, les probabilités & les tables numériques, publiés par plusieurs célèbres mathématiciens, relativement aux jeux de hasard & de combinaisons ; et suite du Dictionnaire des jeux, Paris, 1798-1799, p. 32-33 (2e partie).

Date
1798-1799

Provenance
Paris

Auteurs
Jacques Lacombe (1724-1811)
H. Agasse, imprimeur

Dimensions
in-4

Conservation
Paris, Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art
Inventaire n° Z-8571

Consultation en ligne
GallicaBnF

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z